Marque Bretagne

planetarium-bretagne.fr

Planétarium de bretagne
FacebookTwitterDigg

Historique


Les grandes dates :


En 1983

Le Palais de la Découverte, de Paris, fait don d'un Planétarium à la commune de Trégastel pour l'implanter sur un site trégorrois. Afin d'étudier ce projet d'envergure, une entente se crée entre 8 communes : Trégastel, Lannion, Trébeurden, Pleumeur-Bodou, Saint-Quay-Perros, Louannec, Trélévern et Perros-Guirec. Au terme d'une première étude et sur proposition de Trégastel, la commune de Pleumeur-Bodou, et plus particulièrement un site proche du Radôme, est choisie pour recevoir le Planétarium.

En juin 1988, le Planétarium de Pleumeur-Bodou est inauguré. Avec ses 20 mètres de diamètre, il est alors le plus grand planétarium de France. Il est équipé d'un planétaire de marque "Zeiss".

En 1998

Le Planétarium fête ses dix ans avec un nouveau planétaire : "Digistar 2".

Claude Ganter, le directeur, et son équipe ont renouvelé l'équipement en développant un logiciel de simulation astronomique. Le Planétarium devient alors un planétarium numérique et le seul au monde à fonctionner avec cette technologie révolutionnaire. D'un système à 32 images fixes qui reproduisait le ciel, nous sommes passés à la vidéo et à l'informatique avec dix magnétoscopes numériques. Une véritable révolution qui va ouvrir de nouveaux champs au Planétarium. La salle offre alors une meilleure vision et le dôme prend toute sa dimension, avec les images en 3D.

En 2007

Le Syndicat Mixte du Planétarium de Bretagne ( composé du Conseil Général des Côtes d'Armor, de Lannion-Trégor Agglomération et de la commune de Perros-Guirec ) décide de moderniser le système de projection. 

Après un audit de celui-ci, il a été décidé de cesser d'exploiter Digistar 2 et de renouveler la partie informatique de projection ( logicielle et matérielle ) en faisant appel à un prestataire capable d'assurer l'évolution du système : la société Sky-Skan.

Le nouvel équipement libère l'espace central du Planétarium et offre un énorme potentiel technique avec notamment une grande puissance de calcul, une mise à jour en temps réel des données, des effets lumineux en relief, une meilleure calibration des couleurs, des possibilités multiples de simulations et de déplacements.

Ce système permet la diffusion de spectacles vidéo haute définition grâce aux derniers progrès de la technique numérique. 10 stations de travail calculent parallèlement des images 3D en temps réel. L'offre du Planétarium de Bretagne s'enrichit ainsi de nouveaux spectacles 3D, s'ouvrant ainsi à de nouveaux domaines. 

    En 2011, le plus beau ciel numérique d'Europe.

La technologie devenant ancienne, utilisant des tubes cathodiques, le taux de panne et le coût de maintenance étant devenus prohibitifs, il est décidé de renouveler le système de projection. L'appel d'offre est remporté par la société Sky-Skan, en association avec la société Barco.

Alors que les anciens projecteurs diffusaient une image de 1280 par 920 pixels, avec un ratio de contraste de 1000/1, pesant 80 kg chacun, l'équipement proposé a consisté en 8 projecteurs SIM7Q de la société Barco, avec une image de 2048 par 1536 pixels, soit deux fois et demi plus fines, avec un ratio de contraste de 6 millions/1, pour un poids de 35 kg chaque.

Fin janvier 2011, le public pouvait admirer les premières images de ce nouveau système de projection, qui projette le plus beau ciel étoilé numérique d'Europe, d'une qualité exceptionnelle. Le Planétarium de Bretagne est aujourd'hui à la pointe de la technologie existante.

 

Télécharger le programme de la semaine :

Newsletter

Planétarium de Bretagne

Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou

Tél : 02 96 15 80 30
Fax : 02 96 15 80 31

contact@planetarium-bretagne.fr

picto fb picto tt

Votre avis nous intéresse

Scannez le code ou cliquez ici

Mentions légales - 2017 © Planétarium de Bretagne